Enseignement islamique : l'aifrs veut vulgariser le livre

Item

Resource class
Text
Title
Enseignement islamique : l'aifrs veut vulgariser le livre
Publisher
Sidwaya
Date
19 March 2002
Abstract
L'Association islamique pour la formation et la recherche scientifique (AIFRS) a organisé la deuxième édition de l'exposition de livres islamiques. Le but recherché, outre ses travaux sur le terrain, est de "vulgariser" le livre islamique auprès de l'élève de la médersa.
Spatial Coverage
Ouagadougou
Koweït
Rights
In Copyright - Educational Use Permitted
Language
Français
Contributor
Frédérick Madore
content
L'Association islamique pour la formation et la recherche scientifique (AIFRS) a organisé la deuxième édition de l'exposition de livres islamiques. Le but recherché, outre ses travaux sur le terrain, est de "vulgariser" le livre islamique auprès de l'élève de la médersa.

L'Association islamique pour la formation et la recherche scientifique (AIFRS) a, pour la deuxième année consécutive, organisé une exposition de livres islamiques. Cette deuxième édition, tenue les 16 et 17 mars 2002 à la place de la mosquée Salam à Song-Naaba, secteur 16 de Ouagadougou, a permis de "visiter" les travaux de recherches des enseignants des écoles médersa, consignés dans des livres.

Des livres saints et livres didactiques traduits en langues nationales mooré et fulfuldé ont aussi été présentés au public. En plus de l'AIFRS, c'est l'Agence musulmane d'Afrique (AMA) qui a apporté le plus gros des oeuvres exposées. Cette agence dispose aussi de livres édités en langue française au Koweit qu'elle distribue gratuitement.

Les journées d'exposition ont connu diverses autres activités parmi lesquelles l'on peut citer des conférences sur la culture islamique et des projections cinématographiques sur la vie du prophète Mahomed. En initiant ces expositions de livres islamiques, le président de l'AIFRS, M. Sita Konfé, enseignant à l'Ecole médersa centrale, entend "élever le niveau des connaissances du Coran chez les jeunes". C'est pourquoi, depuis la création de l'Association en mars 2000, des écoles médersa, des bibliothèques et maisons d'accueil d'enfants ont été construites grâce à son engagement.

L'Association s'emploie aussi, par des séances de prêches dans les mosquées et autres lieux de rassemblement, à instruire ses élèves et étudiants. Cela passe également par des séminaires au bénéfice de jeunes et adultes. A cet effet, une section d'instruction islamique pour adultes et hommes intellectuels existe à Ouagadougou (Nossin).

Le dimanche 17 mars 2002, à la fin de l'exposition, qui a enregistré plus de quarante participants tous enseignants des écoles médersa, l'AIFRS a distingué cinq d'entre eux. Un vélo VTT, une radio-cassettes et des radios simples leur ont été attribués.

Pour cette 2e édition, des responsables d'écoles, d'associations ou mouvements islamiques sont venus apporter leur soutien et leurs encouragements à l'AIFRS.
Item sets
Sidwaya