Fondation Omar Ben Khattab : le sens de la solidarité

Item

Resource class
Text
Title
Fondation Omar Ben Khattab : le sens de la solidarité
Creator
O. K.
Publisher
Le Pays
Date
31 October 1995
Abstract
L'une des valeurs essentielles qui font la grandeur du Burkina s'effrite, petit à petit : la solidarité.
Spatial Coverage
Ouagadougou
Rights
In Copyright - Educational Use Permitted
Language
Français
Source
Archives Le Pays
Contributor
Frédérick Madore
content
L'une des valeurs essentielles qui font la grandeur du Burkina s'effrite, petit à petit : la solidarité.

Face aux rigueurs de la vie liées surtout à la grave crise économique qui sévit dans nos pays, le repli sur soi tend à devenir la règle générale.

La Fondation Omar Ben Khattab, face à cette dérive, vient fort heureusement nous rappeler qu'il est plus que temps de se ressaisir. Ses activités ont atteint leur point culminant le week-end dernier, à travers des journées de solidarité organisées à Ouagadougou. Au programme : une conférence sur “l'organisation de l'assistance humanitaire au Burkina Faso”, une visite des détenus de la MACO suivie d'un don de vivres et de divers autres articles, et une assemblée générale des membres de la Fondation.

La Fondation Omar Ben Khattab qui compte aujourd'hui une trentaine de membres actifs est née le 29 octobre 1994. Il y a donc juste un an. Elle tire sa substance du Coran : “L'obéissance à Dieu et la bienfaisance ne consistent pas à s'orienter en direction de l'Est ou de l'Ouest mais ce sont le fait de celui qui a cru à Dieu, au jour dernier, aux Anges, aux livres et aux prophètes ; qui a donné de l'argent, malgré son amour pour lui, aux proches, aux orphelins, aux miséreux, à l'étranger de passage, aux mendiants ; et pour affranchir les esclaves ou racheter les prisonniers ; qui accomplit correctement la prière et qui a donné l'aumône légale” (Coran 2 Verset 177).

La Fondation Omar Ben Khattab se fixe 4 objectifs principaux : “apporter une assistance active aux nécessiteux, aux malades, aux handicapés et aux orphelins afin qu'ils puissent jouir d'une vie décente tout en abandonnant définitivement le statut d'éternels assistés : mener des actions de bienfaisance en faveur des personnes sinistrées ; contribuer à l'éducation et à la formation des enfants pauvres afin de faciliter leur intégration dans la vie active ; réaliser des œuvres d'utilité publique en vue d'améliorer le bien-être social”.

En une année d'existence, la Fondation a déjà réalisé de nombreuses activités : redistribution de la Zakat el fitr (fin du jeûne de Ramadan), assistance aux étudiants, aux malades, etc.
Item sets
Le Pays