Don de sang : la Grande Mosquée et SOS sang agissent ensemble

Item

Resource class
Text
Title
Don de sang : la Grande Mosquée et SOS sang agissent ensemble
Creator
Salifou Ouédraogo
Publisher
Le Pays
Date
26 September 2012
Abstract
L'association SOS Sang, en collaboration avec la grande mosquée de Ouagadougou, a organisé une collecte de sang le samedi 22 septembre 2012 à la grande mosquée de Ouagadougou. Plus de 230 poches de sang ont été collectées ce jour-là.
Spatial Coverage
Ouagadougou
Rights
In Copyright - Educational Use Permitted
Language
Français
Contributor
Frédérick Madore
content
L'association SOS Sang, en collaboration avec la grande mosquée de Ouagadougou, a organisé une collecte de sang le samedi 22 septembre 2012 à la grande mosquée de Ouagadougou. Plus de 230 poches de sang ont été collectées ce jour-là.

« Le besoin de sang est criard dans les hôpitaux du Burkina Faso » a laissé entendre le président de l'association SOS Sang, Zoundi Jean Bosco. C'est pourquoi ils ont organisé, le samedi 22 septembre 2012, au sein de la grande mosquée de Ouagadougou, une collecte de sang pour palier un tant soit peu le manque de sang dans les hôpitaux du pays.

Et ce jour, de nombreux musulmans sont venus donner leur sang car, selon le donneur Moussa Sakandé, sauver une vie est une recommandation du saint coran que tout musulman qui est en bonne santé doit remplir.

Pour le secrétaire permanent de la communauté musulmane, El hadj Abidin Sanfo, « si donner son sang veut dire sauver une vie, tout bon musulman capable de le faire doit le faire car, selon l'islam, sauver une seule vie équivaut à sauver tout le monde entier et sa récompense est énorme le jour du jugement dernier ».

L'association SOS Sang, en s'inscrivant dans le registre de sauver des vies par la collecte et la disponibilité bénévole du sang, a donc jugé nécessaire de toucher cette catégorie de la société qui s'inscrit également dans la même dynamique.

En effet, avant la fin de la collecte, une quarantaine de poches auraient été sollicitées par la banque de sang, besoin urgent oblige, a laissé entendre le président de l'association.

A un certain moment, la banque de sang était en panne de réactifs pour traiter le sang avant de l'envoyer dans les hôpitaux. Le problème semble être résolu à en croire les agents de santé chargés de la collecte pour qui « les réactifs sont arrivés ».

Ainsi donc, le président de l'association SOS Sang demande à tous ceux qui sont en mesure de donner leur sang de le faire car, « votre geste pourra sauver des vies parce que le sang d'un adulte peut sauver deux enfants ».

Tout sera mis en œuvre pour qu'aucun enfant ou adulte ne meure par manque sang mais cela nécessite le concours de tous les citoyens du pays, a soutenu Jean Bosco.
Item sets
Le Pays