An-Nasr Vendredi #012.pdf

Médias

Fait partie de An-Nasr Vendredi #012 (L'importance de la recherche du savoir en islam)

Titre
An-Nasr Vendredi #012.pdf
extracted text
*

Lorsqu® vient la sarairs d'A llah a in si que la v ic to ir e , célèbre les louanges de ton Seigneur et inplore son pardon

savoir et son caractère ho­
norable
sont
proclamés
dans le Coran
( S58V11,
e thème a été expo­
sé par l’imam NomS35V19-22.S35V28)
La place du savoir et, en
bré Marboulye lors d’un
l’occurrence le rôle du sa­
sermon de vendredi. Nous
vant dans la société font
vous en proposons le ré­
que la mort de ce dernier
sumé.
est considérée comme une
Aucune nation au monde,
grande perte
aucun peuple,
L’im portance de la
pour la umni aucune reli­
gion n’a pu recherche du savoir en ma. C’est le
savoir
qui
émerger et n’a
islam
donne
un
connu le désens et une valeur à tous
veloppement véritable et le
nos actes d’adoration : la
progrès sans la science. Le
prière, la zakat, le jeûne, le
savoir est comme une tor­
pèlerinage, etc .
che allumée dans l’obscuri­
Chers frères et sœurs,
té et qui oriente son pos­
lorsqu’on parcourt et qu’on
sesseur et ceux qui le sui­
analyse les dires du provent à une bonne destina­
phète(saw) sur le savoir, on
tion. Ceci est d’autant plus
se rend compte que sa re­
vrai que les éclairés, les dé­
cherche
est obligatoire
tenteurs de science sont ou
pour tout musulman et
doivent être les dirigeants.
pour toute musulmane, inD’ailleurs la primauté du

n-nasrvendredi n'012 du 09 avril 2004

...55...

Prix5 0 felá

PI

-dépendamment de l’âge et
du sexe. Ceci est d’autant
vrai qu’à défaut de l’exis­
tence d’une personne sa­
vante dans la proximité géo­
graphique, il faut aller cher­
cher la science même s’il
faut parcourir de longues
distances. Le Prophète (saw)
a dit à ce propos : « la re­
cherche du savoir est un de­
voir pour tout musulman et
pour
to u te
m u s u l­
mane » ; « recherchez le sa­
voir du berceau à la tombe » ;
« recherchez le savoir même
s ’il fa u t aller Jusqu’en
Chine ».
Un homme demanda à un
sage : « Entre la recherche du
savoir et la recherche de la
richesse, que dois-je choi­
sir ? »11 répondit ; « Cher­
ches le savoir car tu veilles
sur l’argent et le savoir veille
sur toi ». Il ajouta : « Les rois
dirigent leurs peuples et les
savants dirigent les rois ». La
preuve est ’qu’aujourd’hui,
il n ’existe pas dans ce
monde un chef d’Etat qui
n’ait pas de conseillers.
Du reste, s’il est vrai que
l’acquisition du savoir est

An-nasr vendredi n*O12 du 09 avril 2 0 0 4

------------------ ----- ----------difficile, sa lumière et son
rôle vital pour les êtres hu­
mains, commandent quelle
soit divulguée et propagée,
faute de quoi les détenteurs
sont menacés de durs châti­
ments : « Certes ceux qui ca­
chent ce que nous avons fait
descendre en fa it de preuve
et de guide après l’exposé
que nous en avons fa it aux
gens dans le livre, voilà ceux
qu'Allah maudit et que les
maudisseurs m audissent »
(S2V159).
Frères et sœ urs en islam, de
quel savoir ou de quelle
science il nous est demandé
de rechercher ?
L’islam rend obligatoire la
recherche de toute science
susceptible d’améliorer les
conditions de vie physique,
morale et spirituelle de
l’homme. D’abord il faut ap­
prendre à lire le Coran et à
connaître la sunna du pro­
phète de sorte à cerner le
texte afin de pouvoir l’adap­
ter au contexte, à la manière
d’Abou Hanifa, de Malik,
etc.
Ensuite il faut apprendre
toute science utile suscepti-

56

Prix 50 f cfâ

!

P

ble d’améliorer les condi­
tions de vie de l’homme et,
subsidiairement, qui aide à
comprendre les textes reli­
gieux. En principe, disons
que toute science qui n’est
pas contraire à l’islam et qui
n’est pas nuisible à l’homme
peut être acquise par un
musulman.
Frères et sœurs en islam,
tout savoir n’est pas forcé­
ment utile, et il existe du sa­
voir nuisible et des savants
dangereux. La civilisation
musulmane a brillé et domi­
né le monde pendant plus
de huit siècles. C’était une
civilisation basée sur la foi
et la science
prenant en
compte toutes les aspira­
tions de la dimension hu­
maine.
En
revanche,
l’Occident
après cinq siècles d’hégémo­
nie sans partage sur le reste
du monde, l’on ne saurait
imaginer une gestion plus
désastreuse de la planète.
La science occidentale a été
beaucoup plus destructrice
que constructrice. Par exem­
ple en matière d’armement,
la bombe d’Hiroshima a tué

An-nasr vendredi 0'012 du 09 avril 2 0 0 4

70000 personnes. Cepen­
dant plusieurs millions de
bombes de ce type sont stoc­
kés aujourd'hui. C’est dire
qu’il est dès aujourd’hui
techniquement possible d'a­
néantir 70000 millions d’ê­
tres humains soit plus de
dix fois la totalité de l’espèce
humaine ! Pendant ce temps
des millions de personnes
meurent
chaque jour de
faim dans le monde. La
preuve
qu’une « science
sans conscience n'est que
ruine de l’âme ». Conscient
d’ailleurs de cette réalité, le
prophète nous a recomman­
dé d’invoquer Allah en ces
termes : « Seigneur accorde
nous un savoir utile ».
Frères et sœurs en islam, re­
tenez que bien de différences
distinguent l’intellectuel du
diplômé . En effet ils sont
nombreux à être bardés de
diplômes mais dont leurs
cœurs ne sont imprégnés
d’aucune lumière et qui
n’ont aucun sens de respon­
sabilité et de morale.
On peut bien être diplômé et
intellectuel,
pourtant
on
peut être intellectuel sans

57

Prix 50 f dâ

P. 3

sans être forcément diplômé
car être intellectuel n’est pas
seulement avoir un statut
mais c’est aussi et surtout
jouer un rôle et assumer une
responsabilité. Être diplômé
c’est avoir un titre ou un
grade généralement délivré
par un établissement d’en­
seignement à la fin d’un cy­
cle d’études. Or être intellec­
tuel, c’est une question de
capacité, de conscience et de
responsabilité. C’est dur,
c’est lourd, c’est exigeant d’ê­
tre intellectuel, surtout de
nos jours et de s’assumer ;
c’est sortir une hyène féroce
d ’un puits.
Toutefois comme il faut bien
être qualifié pour accéder à
des hauts postes de respon­
sabilité, notre communauté
' doit s’impliquer dans la for­
mation d’élites. Tout m usul­
man doit chercher la science
de son berceau jusqu’à sa
tombe ; e t , cette science doit
être diversifiée, approfondie,
actualisée et utilisée confor­
mément au Coran et à la
sunna.
-qu’Allah nous facilite l’ac­
quisition du savoir à la ma­

An-nasr vendredi n'O12 du 09 avril 2 0 0 4

nière de Souleymane,
-qu’Il nous donne la patience
exemplaire de Nouh, la sa­
gesse infinie d'Ibrahim, la
force spirituelle de Issa, l’im­
mense soumission de Moha­
med (sawj.
Réalisé par Anas

§--------------------------------« Nous avons com­
mandé à l ’hom m e [la
envers]
bienfaisance
ses père et mère; sa
p o r té
l ’a
m ère
[subissant p ou r lui]
peine sur peine: son
sevrage a lieu à deux
ans. « Sois reconnais­
sant envers M oi ainsi
q u ’envers tes parents.
Vers Moi est la destina­
tion. »
Luqman. verset 14

58

Prix 50 f cfâ

P. 4