An-Nasr Vendredi #264 (Sermon de la prière de l'Aïd el Kébir. Imam Tiégo Tiemtoré)

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
An-Nasr Vendredi #264 (Sermon de la prière de l'Aïd el Kébir. Imam Tiégo Tiemtoré)
Créateur
An-Nasr Vendredi
Date
8 décembre 2008
numéro
264
Couverture spatiale
Boromo
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
Wikidata QID
Q116190708
extracted text
An
pasrl
g
I
X Z e n d l - e d i N°264 du 08 décembre 2008
31S23SS33SS3SS8S8SSSSS888SSSSS8S88SS388SE

Lorsque vient le secours d'Allah ainsi que la victoire, célèbre les louangesde ton Seigneuret imploresonpatdon

outes les louanges
nous sommes en principe cen­
sont à AHah, Seigneur
sés entreprendre pour revenir,
des univers- Louanges
comme c'est le cas du Hadj, à
à Lui pour ses innom­
notre état primordial, à notre
cœur, à notre centre immuable
brables bienfaits, pour son im­
et infini, lieu de l'unité absolue,
mense générosité et pour sa
où toutes les contradictions se
majesté. Il a honoré la Ummah
neutralisent, se fondent, pour
par l’accomplissement des bon­
laisser place à l'être spirituel, à
nes actions qui conduisent à sa
l'être universel, subsistant en
proximité et à sa satisfaction.
Dieu.
Celui qu’Il guide aura reçu une
La talbiya (réponse à l'Appel
lumière, tandis que sera dans
divin) formulée par le pèlerin
l’égarement manifeste, celui qui
vise précisément à renouveler le
en est privé. Serviteurs d’Allah,
Pacte primordial (al-mîthâq)
craignez Dieu et souvenez vous
de Lui, Il se souviendra de vous.
Remerciez-le pour Sa guidance
SERMON DE LA PRIERE
et Son don et n’oubliez pas que
DE L ’AID ELKEBIR
si « inus voulez émemérer les bienfaits
Imam Tiéqo Tl EMIGRE
d'Allah, vous n ’y pamendrep ja ­
mais ». C H V dd
Que sa paix et son salut soient
scellé entre Dieu et les hommes
sur le Sceau des prophètes
dans la pré-éternité, avant Fin(saw), sa famille, ses compa­
carnation des esprits sur terre : «
gnons et les croyants, jusqu’au
Ne suis-Je point votre Seigneur i Ils
jour dernier.
dirent
oui,
nous
en
La célébration de l’Aid El Kabir
témoignons »CI V I 72.
est un grand m oment de souve­
On perçoit alors l'unité de la
nir et de reconnaissance i Allah
communauté musulmane et, aupour ses multiples faveurs.
delà, de la communauté humai­
Il couronne la pratique du 5e
ne. Puisque les pèlerins provien­
pilier qu’est le pèlerinage aux
nent de toutes les régions du
Leux saints et nous rappelle au
monde, puis y retournent, quel­
souvenir d’Abraham(pbsl), le
que chose du centre est ainsi
patriarche, dont la figure emblé­
disséminé à la périphérie. Par
matique illumine tous les itiné­
cette action répétée chaque
raires spirituels.
année, la totalité de la commu­
La signification du hadj dans
nauté musulmane se trouve
son aspect symbolique, corres­
punfiée.
pond à ce voyage intérieur que

T

179

En ce jour de souvenir, celui qui
est nommé le père des Prophè­
tes nous inspire une belle leçon
d’abnégation, de sacrifice et de
renoncement.
Le saint Coran nous dit que le
prophète Abraham se vit
confier la tâche de conduire
l’humanité. "Et rappelk-toi, quand
ton Seigneur eut éprouvé Abraham
par certains commandements, et qu 'U
les eut accomplis, le Seigneur lui dit :
« Je vais faire de toi un exemple à
sulire pour ks gns".
C2V125
Son itinéraire tout comme celui
de tous ses prophètes nous
montre que la foi signifie résis­
ter, se battre, lutter et tous les
jours persévérer. Du haut des
sept deux, Dieu proclame :
« Ceux qui luttent pour proté­
ger leur foi, Nous les guiderons
sur notre voie. Dieu est avec les
bienfaisants» C 29V7O.
Souviens toi toujours dlbraham : Il a cru de toute l’énergie
de son cœur et n ’a cessé de
demander à Dieu de parler à
son cœur "pour que mon coeur s ’a­
paise ” C2 V260 ; murmurait - il
Il fut l’exemple de ceux qui por­
tent la foi, "l’ami de Dieu" choi­
si, élevé, et rapproché.
La fête du Sacrifice. Un signe,
un souvenir, un rappel... ce ser­
viteur, cet ami de Dieu, cet
humble qui a accepté et n’a eu
de cesse de dire, de protéger et

de lutter pour Dieu, pour la Lumière,
pour la vérité jusqu’au bout. Abraham
abandonne sa famille dans cet endroit
désertique en les confiant à Allah en
ces termes : "Mon Dieu, je viens de
laisser famille. La provision qu’ils ont
en leur possession est insuffisante, si
elle s’épuise, ils mourront, mon Dieu
je te les confie par rapport à leur
subsistance, à leur vie. Faites en sorte,
mon Dieu, que ce désert soit une
terre fertile où va converger toute
l’humanité, un lieu ou il y aura la
provision, l’eau, en abondance, où il
n’y aura aucune pénurie afin qu’ils
puissent t’adorer’.’ C14V 35-37
Ced montre que l’invocation, la
confiance en Allah est primordiale
pour l’homme et encore plus pour le
musulman qui doit être en contact
permanent avecDieu.
Référons-nous à la Mecque qui est
aujourd’hui une cité verdoyante vers
laquelle tout le monde entier
converge. A l’origine, c’était une vaste
plaine désertique nue où il n’y avait
rien. L’histoire de la Mecque est liée à
l’invocation faite par Abraham, notre
père à tous.
L'invocation est l'arme du croyant,
comme le dit le Prophète Mohamad
(saw). C'est l'invocation qui a permis à
Adam et Hawwa d'être pardonnés et
réadmis au sein de la miséricorde
divine, à
Ayoub d’être guéri, à
Younous de sortir du ventre de la
baleine, à Mohamed (sws) de vaincre
à Badr, à Zakariya d’avoir une
progéniture, etc..
Aid el kabir est une fête à vivre en
groupe car c’est un moment de
partage. On y partage la prière, le
repas, les sourires et les cadeaux. C’est
le moment de chasser l'égoïsme, c’est
le moment de rappeler à toutes et à
tous que nous sommes une religion
d’amour, de rencontre et de solidarité.
Mais en toute chose, le musulman

reste sobre et évite le gaspillage.
Aussi au niveau des réjouissances, il
nous faut retenir que ce qui est
interdit avant Tabaski le demeure en
Tabaski et même après. ° Pas
d’obéissance à une créature dans la
désobéissance à Dieu” dit le Prophète
Mohamad (saw).
Chers frères et sœurs
L’actualité nationale reste marquée
par la bonne récolte.
Les résultats prévisionnels de la
campagne 2008/09 s’élèvent à 4, 2
millions de tonnes de céréales
Au dessus des efforts fournis par les
uns et les autres pour accroître la
production
céréalière
nationale,
n’oublions pas la grâce divine sans
laquelle la bonne pluviométrie n’aurait
pas d’effet.
Il faut donc souhaiter que des mesures
soient prises pour que ces données
aient une répercussion sur la situation
alimentaire avec une tendance à la
baisse des prix de certaines céréales.
Une chose est d’avoir de l’abondance,
une autre est de savoir gérer cette
abondance avec gratitude, humilité et
équité.
Il faut, à l’évidence, prendre des
mesures pour éviter la spéculation et
limiter l’exportation du surplus de
sorte à ne pas inhiber les efforts
consentis ; encourager la population à
la consommation de la production
nationale.
Comment ne pas se rappeler le drame
de Boromo ?
Tout en appelant les familles éplorées
au courage et à la persévérance, il est
bon de rappeler à tous, que cette
tragédie a une responsabilité plurielle.
Des passagers qui acceptent d’être
embarqués avec des animaux, à ceux
chargés de réprimer et qui ne le font
pas, qui est fautif ?
Tout le monde voit des cars transpor­
tant animaux, matériaux de

180

construction et passagers en même
temps : tout le monde se tait I qui est
fautif ?
Les comportements à risques tels
que l’usage du téléphone au volant
ou encore l’excès de vitesse sur nos
voies sont des pratiques courantes.
Aux yeux et au su de tous, beaucoup
de nos moyens de transport sont de
véritables
cercueils
ambulants,
vendant la mort à moindre coût : tout
le monde le sait, mais tous se taisent !
La jeunesse constitue la tranche de la
population la plus touchée par les
accidents de circulation et les chiffres
le prouvent.
Selon le ministère des transports,
40% des personnes tuées par
accident au Burkina ces dernières
années avaient moins de 25 ans.
D ’ores et déjà, on peut se féliciter des
mesures du Gouvernement qui a
décidé de faire de la journée du 15
novembre de chaque année une
journée nationale de sensibilisation
sur la sécurité routière; de revoir les
mesures de sécurité du transport
routier par la réinstauration de la
feuille de route, de la liste des
passagers avant embarquement, du
contrôle et de la stricte application
des pénalités afin d’enrayer le
transport mixte, la surcharge des
véhicules, l’excès de vitesse, etc.
Mais c’est moins dans les textes que
dans le changement de mentalités et
de comportements que réside la
solution.
Il faut donc appeler les burkinabé à
un changement de comportement
tant dans les faits et gestes que dans
les mentalités en vue d’un civisme
dans la circulation routière.
Chers frères et sœurs,
La journée du 1er décembre, journée
mondiale sida (JMS) a été célébrée
cette année sous le thème” le
leadership slogan Stop sida : tenir la
promesse”.

Depuis sa création en 2002, la Cialis,

dans

mnbole d ’unité des m usulm ans car
«groupant la quasi-totalité des

prophétique.L’exemplarité

asociations m usulm anes a perm is
b formation des Im am s et prédica-

toute la mission prophétique doit
servird’mspiration
aux
jeunes

:turs en com m unication p o u r un
dungement de c o m p o rtem en t et en

présence citoyenne :Etre là où les

páse en charge com m unautaire des
personnes affectées et infectés, des
femmes sur

les

risques

de

la

le Coran et la tradition
des

jeunes qui ont servi l’Islam pendant

musulmans et les conduire à une
créatures de Dieu ont besoin de toi,
pour
protéger,
promouvoir,
réform er, accompagner. ....sur le

par leur apport multiforme, ont fait de
l’AEEMB ce qu’elle est.
A tous et à toutes, Allah, l’exalté saura
trouver la juste récompense ici et
là-bas.
Ensemble, nous espérons poursuivre
cette noble ambition, qui se renouvelle
de génération en génération : offrir à
notre nation, des hommes et des
femmes de foi, qui parce qu’ils ont

tnnsmission m ère-enfant, d ’assurer

chemin qui mène à la Source.

intégré le divin dans leur quotidien, se

b scolarité des 100 orphelins du

N otre

Ma, le soutien alim entaire à des

exemplaire (C3/110) nous invite à la

mettent au service des autres, grâce à
une spiritualité citoyenne.

rôle

de

communauté

milles affectées e t infectées, 1000

visibilité de l’engagement citoyen.

Le meilleur, sans nul doute est à venir,

causeries éducatives de sensibilisa-

En un m ot comme en mille, vivre

ion sur les m odes de transm ission

l’Islam, c’est vivre avec les autres,

grâce à Allah et à votre présence et
votre soutien.

H contre

des

parm i les autres et leur être utile,

A cet effet, l’AEEMB espère toujours

naïades, la prise en charge psycho­

"N ous vous avons créées à partir

bénéficier de votre soutien pour son

logique et spirituelle des P V /V IH

d ’un hom m e et d ’une femme et fait

pu une visite hebdom adaire.

de vous des nations et tribus pour
que vous tissez des liens entre vous.

ambitieux projet de construction de sa
mosquée, devenue exigue, au regard
de l’affluence.

la

stigm atisation

Arec l’existence des coordinations
régionales toutes les activités o n t eu

Mais sachez que le meilleur d’entre

une couverture nationale.

vous est celui qui a la crainte de

Il but donc appeler l’ensem ble des

D ieu”C49 V I 3.

musulmans à soutenir toutes les
mhités sut la question; p o u r briser
le tabou, c’est une question de

Si la foi est véritablement une
lumière, qui guide, éclaire, illumine,
m ontre

horion nationale.

déviations dans l’obscurité, cette foi

C’est ce même engagem ent citoyen

doit donc faire de nous des combat­

tt cette volonté d ’accom pagner les
efforts des Autorités qui o n t inciter
l’AEEMB à conclure au titre de
llnnée 2008, un accord de coopéta»n avec l’U N IC E E
Ainsi est né le "P rojet prévention du
WH/Sida en milieu scolaire et

le

chemin, protège des

Chers frères et sœurs,
L’actualité internationale est aussi
marquée par l’élection de Barack
Obama

comme 44e Président des

Etats-Unis d'Aménque.
Dans un pays ayant connu l'esclavage,

la ségrégation raciale et où la lutte
pour les droits civiques, l’élection de
tants de tous les défis et des instants. cet homme est riche d’enseignements.
"Sois bon com m e Dieu l’a été à ton Souvent en Afrique, des gens sont

égard” proclame le livre sacré C

considérés comme étrangers dans leur

28V77.
Chers frères et sœurs,
A l’occasion de la

propre pays I
Une leçon du vivre ensemble : lui, le
de

descendant d’africains, se retrouver à
la tête de la plus grande puissance du
monde, il y a là assurément des leçons

renforcer les capacités de préven-

l’indépendance,
l’AEEM B
sera
décorée com m e Chevalier de l’ordre
du mérite agrafe jeunesse : C’est une

no”

reconnaissance

universitaire” qui a perm is

de

à l’infection, les connaissances
tt les aptitudes de milliers de jeunes
tfcla capitale et des provinces.
Ihrociper, agir,
transm ettre

de

fête

l’engagement

citoyen de cette association.
Elle partage cette distinction avec les

identité dynamique p o u r tém oigner
d’une
présence
citoyenneLa

parents d’élèves et d’étudiants qui
ont fait confiance à ce cadre de
form ation, à tous ceux et celles qui

Itunesse m usulm ane où quelle se

l’accompagnent depuis le premier

ttouve se d oit d ’être vertueuse et
dynamique. E n un m ot, refléter les

matin de sa naissance.
Ils sont nombreux, ceux, qui dans la

tttactéristiques évoquées

discrétion, d’hier à aujourd hui,

181

pour l’humanité.
Toute la terre appartient à Dieu et il
nous demande de le parcourir pour
tirer des leçons et apprendre à vivre
ensemble.
Vivre ensemble selon l’Islam : c’est
aller à la rencontre de tous et de
toutes, apprendre de l’autre, partager
des valeurs universelles de l’espèce
adamique,
Vivre ensemble selon l’Islam,

c’est être avec Dieu et vivre avec les
hommes, au-delà de la couleur* de
l’ethnie et autres.
Une leçon de persévérance et
d’abnégation : on doit lutter de toutes
ses forces pour réaliser son idéal et
Dieu est avec ceux qui sont dans une
posture optimiste. ‘Ne désespèrent
de la miséricorde de Dieu que les
incroyants”. C12V87.
La crise financière que nous vivons
frappe par sa rapidité et son enchaîne­
ment : la crise immobilière américaine
s'est transformée en crise financière
et bancaire, elle-même entraînant une
crise économique mondiale avec des
risques de récession aux Etats-Unis,
en Europe et partout ailleurs.
Elle vient nous rappeler à tout, le
besoin d’éthique et d’humilité.
Dans un pays comme le nôtre,
dépendant beaucoup de
l’aide
extérieure, il nous faut compter
d’abord sur nous-mêmes, adopter
une posture optimiste et prospective
pour relever les défis qui se posent.
De la part des gouvernants et gouver­
nés, une meilleure gestion des deniers
publics, une plus grande attention
aux couches défavorisées, qui
ressentent plus une exigence de
solidarité, une hiérarchisation des
priorités pour ne pas gaspiller les
maigres ressources dont nous
disposons et bien évidemment une
ardeur au travail, le travail bienfait.
Chers frères et sœurs,
En ce jour de mémoire et de
remerciement, nous devrions avoir
une pensée pieuse pour tous ceux qui
sont éprouvés et avoir en mémoire
que Dieu, parce qu’il est plus proche
de nous que notre veine jugulaire,
Coran 2/187, a interdit de se
décourager, d’aller au désespoir et de
dire : je suis perdu. Dieu m’a
abandonné.
Il nous faut marquer notre compas­
sion et notre solidarité à l’égard de

tous ces hommes et femmes qui ici,
là, là-bas et ailleurs, souffrent sur la
terre de Dieu :
-Parce qu’ils ont perdu leur emploi,
traînent des maladies, parce qu’ils
sont orphelins, endettés, pleins
d’angoisses et du mal de vivre.
Toutes ces épreuves, en plus de la
m ort d’êtres chers, la misère et la
pauvreté, la peur et le désespoir
bafouent la dignité des fils d’Adam.
Dieu est à proximité : « Certes, Je
suis proche. Je réponds à l’appel de
qui m’appelle quand il m ’appelle»
C2V186.Frère et sœur, sache que ta
foi t’invite à être de ceux qui ont un
geste qui apaise, un sourire qui
rassure, un cœur qui aime, éclaire,
illumine son entourage.
Notre foi est une foi d’amour en
Dieu et pour Servir les fils d’Adam.
L’Islam est une voie qui nous fixe un
sens des finalités et nous guide vers
un horizon de valeurs : ne jamais
oublier le lien vertical qui nous
nourrit de lumière pour éclairer
l’horizontalité de nos rapports
quotidiens dans la cité des hommes.
C’est un message sublime dans sa
profondeur et sa capacité de
transformer l’individu et la société.
C’est ce qui doit nous amener, tous,
à être des porteurs de cette étiquette
de miséricorde.
C’est pour cela que le Coran est :
-al houda, le chemin idéal pour ne
pas se perdre ; al fourquan, le
distinguant du mal et du bien ;
an-nour, la lumière qui éclaire et
montre le chemin ; az-zikr, le rappel
pour ne pas oublier l’essentiel ; al
moubarak, la source de bénédiction
;ar-rissalat, la lettre que Dieu
t’adresse parce qu’il veut te parler ; al
kitab, le livre que l’ont lit pour
apprendre à être, pour savoir-être
avec Dieu, pour savoir vivre avec

182

ses créatures.
Chers, Frères et Sœurs,
Le temps et ses déchirures nous
prennent souvent une partie de
nous-mêmes et seul un cœur présent
peut échapper à l’oubli.
Dieu nous invite a avoir le lien
permanent avec lui : ‘*Ne soyez pas
comme ceux qui ont oublié Dieu et
Dieu
fit
qu’ils
s’oublièrent
eux-mêmes”. C 59V19-21
Pour maintenir notre cœur éveillé et
attentif, Dieu fit de nous une commu­
nauté de rappel : cinq fois par jour, un
cœur présent à travers la prière ;
chaque vendredi, un bilan hebdoma­
daire ; une fois dans l’année au mois
de Ramadan, le retour à lui pour nous
recharger spirituellement ; répondre à
son appel, une fois dans sa vie (qui
efface tous les péchés) en allant aux
lieux saints.
Chaque jour, à chaque instant, le cœur
du croyant ne peut que désirer Dieu.
Habillons nous des vêtements de la
piété, ce sont les meilleures parures,
dit le Coran.
Chaque jour qui passe est une partie
de notre vie qui s’en va, multiplions
alors nos bonnes œuvres pendant que
notre vie diminue.
Tout disparaît sauf Dieu, mais ce qui a
été fait au nom de Dieu ne disparaît
pas.
Chers frères et sœurs,
Les derniers jours du mois de
décembre pressent le pas
Que les instants
à venir nous
apportent à tous la joie et le bonheur,
dans nos familles et dans la nation.
Qu’ils nous procurent la joie d'être en
compagnie des gens qui nous font
aimer Dieu .

Bonne fête à tous

Collections
An-Nasr Vendredi