Chambre de commerce d'industrie et d'artisanat : El Hadj Oumarou Kanazoé, nouveau président

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Chambre de commerce d'industrie et d'artisanat : El Hadj Oumarou Kanazoé, nouveau président
Editeur
Sidwaya
Date
7 novembre 1995
Résumé
Les opérateurs économiques du Burkina ont élu samedi 04 novembre dernier à Ouagadougou une nouvelle structure dirigeante de leur chambre consulaire.
Couverture spatiale
Ouagadougou
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
Les opérateurs économiques du Burkina ont élu samedi 04 novembre dernier à Ouagadougou une nouvelle structure dirigeante de leur chambre consulaire.

Le nouveau bureau de treize (13) membres qui a été mis en place à la salle de conférence de la CGP est présidé par l'entrepreneur de renom Oumarou Kanazoé. 70 ans.

Trois (3) vice - présidents que sont respectivement El Hadj Barro Ganguinaba, Alizèta Ouédraogo (“Gando”) et Ouédraogo Salif "Déré” épauleront M Kanazoé dans sa tâche tandis que les sieurs Emmanuel Zoma, Aubaret et Paul Balkouma, anciens présidents de la Chambre de Commerce sont faits présidents honoraires de la nouvelle chambre consulaire du Burkina.

L'élection des nouveaux responsables des opérateurs économiques a été précédée de l'installation officielle par le ministre du Commerce de l'Industrie et de l'Artisanat de l'ensemble de la Chambre consulaire, une structure de 84 membres, tous opérateurs économiques issus des divers secteurs professionnels.

A la grande différence d'avec les anciennes structures, la nouvelle chambre consulaire est la première assemblée consulaire élue du Burkina. Elle se veut plus proche des intérêts et des préoccupations réels des opérateurs économiques burkinabè; en cela, la nouvelle chambre consulaire, devra selon le ministre Talata D Kafando “devra retrouver son rôle d'interlocuteur du secteur privé auprès du gouvernement”.

Le mandat de la chambre consulaire est de quatre (4) ans.

S'adressant juste après son élection aux opérateurs économiques, le président El Hadj Oumarou Kanazoé a fait part de sa reconnaissance pour la confiance placée en lui et dit toute sa disponibilité à oeuvrer pour une chambre de commerce dynamique et pour un développement durable du Burkina Faso. Pour ce faire, il a immédiatement appelé à l'union de l'ensemble du monde économique burkinabè afin que soient relevés les défis majeurs qui attendent la nouvelle chambre consulaire. Le nouveau président n'a pas tari en remerciements aux autorités burkinabè pour l'attention particulière qu'elles ont toujours eue pour le monde économique.

Après son élection à une grande majorité, El Hadj Oumarou Kanazoé a été raccompagné à son domicile (Pyssi) par un long cortège en liesse.

Rasmané OUEDRAOGO
Collections
Sidwaya