Commune de Bogodogo : confrontation Communauté musulmane-Mouvement sunnite du secteur 30

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Commune de Bogodogo : confrontation Communauté musulmane-Mouvement sunnite du secteur 30
Créateur
Christophe Sawadogo
Editeur
Sidwaya
Date
8 septembre 1993
Résumé
Décidément rien ne va plus entre les fidèles de la Communauté musulmane et ceux du Mouvement sunnite du secteur 30 qui avaient pourtant pris l'habitude de prier Allah dans une mosquée commune. L'élection du bureau local de la Communauté musulmane prévue, samedi dernier dans la même mosquée n'a pas obtenu le suffrage du Mouvement sunnite. Ce dernier a menacé d'entrer en conflit avec la Communauté musulmane si toutefois l'élection se déroulait dans la mosquée. Il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour que Saint Jean Samuel, ex secteur 30 ne sombre pas dans une espèce de croisade.
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
Décidément rien ne va plus entre les fidèles de la Communauté musulmane et ceux du Mouvement sunnite du secteur 30 qui avaient pourtant pris l'habitude de prier Allah dans une mosquée commune. L'élection du bureau local de la Communauté musulmane prévue, samedi dernier dans la même mosquée n'a pas obtenu le suffrage du Mouvement sunnite. Ce dernier a menacé d'entrer en conflit avec la Communauté musulmane si toutefois l'élection se déroulait dans la mosquée. Il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour que Saint Jean Samuel, ex secteur 30 ne sombre pas dans une espèce de croisade.

Avant la révolution la communauté musulmane et le mouvement surnnite du secteur 30 disposaient chacun d'une mosquée. Puis vint la révolution, la réforme foncière sui generis. Les deux formations réligieuses demandèrent aux autorités de l'époque, l'autorisation de construire chacune une mosquée. Le récépissé fut obtenu. L'insatisfaction est tout de même là: le récépissé n'autorisait que la construction d'une mosquée unique dans un même sous-secteur du secteur 30.

Ce qui fut fait non sans grincement de dents. La mosquée fut alors construite, grâce à une forte subvention arabe.

Communauté musulmane et mouvement sunnite se retrouvaient sous la même mosquée, autant pour les prières matinales que vespérales. Cohabitation forcée, quand on connaît les divergences originelles qui séparent ces deux entités religieuses.

Pour les sunnites, la mosquée ne doit être régie par aucune autorité réligieuse. Aussi, s'opposent-ils à l'élection du bureau local de la communauté musulmane dans la mosquée. Ils interdisent par ailleurs l'annonce des baptèmes dans la mosquée.

Ayant échappé de près à l'échauffourée samedi passé, communauté musulmane et Mouvement sunnite soit (10) membres de chaque côté se sont retrouvés hier à la commune de Bogodogo pour la recherche d'un terrain d'entente.

Le tribunal siégeant pour la circonstance devra trancher dans l'équité et appliquer les textes dans toute leur rigueur. Autrement si l'affaire n'est pas définitivement et correctement traitée, il y a lieu de craindre un précédant. Ce d'autant que notre univers reste sous la menace d'un sectarisme religieux, d'un fanatisme politico-religieux déstabilisateur. Le cas algérien l'illustre éloquemment.

Christophe SAWADOGO

(Stagiaire)
Collections
Sidwaya