Hadj 97 : le premier groupe de pèlerins déjà en route

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Hadj 97 : le premier groupe de pèlerins déjà en route
Créateur
Issouf Zabsonré
Editeur
Sidwaya
Date
1 avril 1997
Résumé
C'est très tôt ce matin, aux environs de 00 heure que les premiers pèlerins burkinabè ont quitté Ouagadougou à destination de l'Arabie Saoudite. Ce premier vol par Boeing 747 de la compagnie multinationale Air Afrique avait à son bord 490 pèlerins et mettra 6 heures pour relier Ouagadougou à Djeddah. Ils sont cette innée environ 1650 pèlerins burkinabè contre 1603 en 1996.
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
C'est très tôt ce matin, aux environs de 00 heure que les premiers pèlerins burkinabè ont quitté Ouagadougou à destination de l'Arabie Saoudite. Ce premier vol par Boeing 747 de la compagnie multinationale Air Afrique avait à son bord 490 pèlerins et mettra 6 heures pour relier Ouagadougou à Djeddah. Ils sont cette innée environ 1650 pèlerins burkinabè contre 1603 en 1996.

Après la première édition 1996, la Commission nationale d'organisation du pèlerinage à La Mecque (CNOPM) présidée par les ministres Yéro Boly de l'Administration territoriale et Ablassé Ouédraogo des Affaires étrangères avait entamé depuis le retour du Hadj 96 le processus des préparatifs. Aujourd'hui, les choses semblent baigner comme dans l'huile; malgré quelques difficultés mineures, l'organisation du Hadj 97 apparaît mieux cernée de par l'informatisation du processus de paiement des frais à la programmation des pèlerins par vol d'Air Afrique. C'est ainsi que depuis une semaine, les membres de la commission en l'occurrence le ministre Boly et le responsable de la commission finances et transport veillent pratiquement 24 heures sur 24. Actuellement tout roule comme sur des roulettes, car c'est aujourd'hui que deux vols d'Air Afrique (B747 et DC 10) de capacité respective de 490 passagers et de 270 passagers quittent le Burkina pour l'Arabie Saoudite. Selon le ministre Yéro Boly, cette année, ils sont donc environ 1650 fidèles musulmans à effectuer le déplacement des lieux Saints de l'Islam où ils accompliront leur pèlerinage communément appelé Hadj. Un chiffre en hausse par rapport à l'édition de 1996 où les pèlerins burkinabè à avoir accompli leur Hadj étaient au nombre de 1603. A Bobo-Dioulasso, ils sont environ 573 pèlerins contre près de 1080 pèlerins au départ de Ouagadougou.

Il convient également de préciser que ce sont 1678 visas qui ont été attribués aux candidats au Hadj mais des défections de dernière minute ont réduit le nombre exact des pèlerins à 1650 personnes. Au moments où nous mettons sous presse, le président de la Commission nationale d'organisation du pèlerinage à La Mecque est d'avis que le pèlerinage sur les lieux saints (Médine et Mecque) de l'Islam constitue le 5e pilier de la religion musulmane. L'Islam le recommande à tout fidèle musulman qui en a les moyens. Cette année, la date du Hadj est prévue pour le 18 avril prochain.

Au total, les pèlerins burkinabè passeront un mois sur la terre Sainte de l'Islam où l'essentiel de leur séjour sera consacré aux prières, invocations, recueillements pour demander le pardon, la grâce et la miséricorde de Allah, le Bon Dieu.

Issouf ZABSONRE
Collections
Sidwaya