Kadiogo : du riz japonais et de la viande de Qatar aux populations

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Kadiogo : du riz japonais et de la viande de Qatar aux populations
Créateur
Soumoubienkô Roland Ki
Editeur
Sidwaya
Date
24 novembre 2011
Résumé
Les populations de Kalghin, localité située à une trentaine de kilomètres au Sud de Ouagadougou ont bénéficié de vivres et d'importants lots de vêtements grâce à la générosité de leurs amis.
Couverture spatiale
Ouagadougou
Japon
Qatar
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
Les populations de Kalghin, localité située à une trentaine de kilomètres au Sud de Ouagadougou ont bénéficié de vivres et d'importants lots de vêtements grâce à la générosité de leurs amis.

C'était au cours d'une Journée de solidarité et de partage initiée par l'association pour la promotion des femmes de Kalghin le 23 octobre 2011. L'ambassadeur du Japon et son épouse et bien d'autres personnalités comme Blandine Sawadogo, députée et marraine de la journée, Alavy Gafaron, président de la diaspora burkinabè de la Guinée Equatoriale parrain de l'événement, sont tous venus témoigner leur solidarité aux populations de Kalghin.

La période transitoire allant de la fin de l'hivernage au début des récoltes est marquée particulièrement dans les communautés villageoises par des difficultés liées à l'alimentation.

C'est au regard de ce fait que l'association Bénéwendé pour la promotion des femmes de Kalghin a organisé au profit des populations une journée de solidarité et de partage le 23 octobre 2011 au cours de laquelle des vivres et des vêtements ont été remis aux familles démunies.

Pour la présidente de l'association, Denise Nana, cette journée est symbolique et vise à promouvoir la solidarité entre les filles et fils de Kalghin en vue de mieux coudre le tissu social.

Cette association qui a été la cheville ouvrière de la réfection du Centre sanitaire et de promotion sociale (CSPS). A en croire la présidente, en dépit de ces efforts, force est de constater que des difficultés subsistent.

Les femmes de Kalghin souffrent par exemple pour moudre leurs grains de mil, a-t-elle dit. C'est pourquoi, elle a lancé un appel à toute bonne volonté à oeuvrer pour que la gent feminine obtienne non seulement un moulin à grain, mais, aussi que les femmes puissent disposer d'une maison qui servira pour elles de cadre de rencontres et d'échanges. Elle a fait montre de gratitude

de l'association à l'ambassadeur du Japon et son épouse, à la députée Blandine Sawadogo et Alavy Gafaron, respectivement marraine et parrain pour leur générosité qui retentit dans le coeur des populations de Kalghin.

Quant au diplomate japonais, Sugiura Tsutomu, il s'est réjoui de cette aide alimentaire au profit des populations de Kalghin, aide qui s'inscrit en droite ligne avec la politique du gouvernement japonais.

Il entend multiplier de telles actions à l'égard du peuple burkinabè. Il a traduit sa conviction que ce sont des actions pareilles qui contribuent à renforcer la coopération entre le Burkina Faso et le Japon.

L'ambassade du Japon a pu réaliser dans la commune de Saponé au moins 14 forages en 2010 et 2009, 2 autres forages ont été matérialisés soit un total de 16 forages, selon le diplomate japonais.

C'est sous une note de grande festivité qu'a pris fin la journée. En marge de cette oeuvre humanitaire, les habitants ont pu bénéficier à l'occasion de la tabaski, de la viande d'un taureau offert par le directeur national de l'ONG Quatar charity.
Collections
Sidwaya