Lutte contre le VIH-Sida : la Cialis fait le bilan de ses activités

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Lutte contre le VIH-Sida : la Cialis fait le bilan de ses activités
Créateur
Boureima Sanga
Editeur
Sidwaya
Date
17 décembre 2005
Résumé
La Coordination islamique des actions de lutte contre les IST et le Sida (CIALIS) a organisé une journée de réflexion au cours de laquelle elle a présenté le bilan de ses activités aux leaders d'associations musulmanes. C'était le 12 décembre 2005 au domicile du président de la Communauté musulmane, El Hadj Oumarou Kanazoé à Ouagadougou.
Couverture spatiale
Ouagadougou
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
La Coordination islamique des actions de lutte contre les IST et le Sida (CIALIS) a organisé une journée de réflexion au cours de laquelle elle a présenté le bilan de ses activités aux leaders d'associations musulmanes. C'était le 12 décembre 2005 au domicile du président de la Communauté musulmane, El Hadj Oumarou Kanazoé à Ouagadougou.

Les leaders des associations musulmanes écoutant attentivement l'exposé sur le VIH/Sida.

«Des formations en information-éducation-communication (IEC), en communication pour le changement (CCC) et prise en charge communautaire», telles sont les activités menées par la Coordination islamique des actions de lutte contre les IST et le Sida (CIALIS). Pour son plan d'action 2005-2006, ces formations étaient au profit d'une centaine de personnes (imams, prédicateurs, élèves et enseignants de medersas...) répartis sur le territoire national.

Pour plus de cohésion dans l'action, les membres du CIALIS ont fait un briefing de ces activités aux leaders d'associations musulmanes.

Les femmes étaient représentées à la journée de réflexion sur le VIH/Sida.

En effet, autour de leur président El Hadj Oumarou Kanazoé, une vingtaine de leaders venus de plusieurs regroupements islamiques, sunnites, tidiania, itihade, CERFI... s'est imprégnée des activités menées par la CIALIS sur le terrain. Ainsi, un exposé leur a été livré par le formateur de la CIALIS, Ibrahim Zoungrana sur le Sida, ses modes de transmission, son évolution, sa prévention, la stigmatisation... De son exposé, il ressort que le Sida concerne tout le monde et, les musulmans ne peuvent pas rester en marge de la lutte contre ce fléau. Au cours des échanges, les leaders musulmans s'engagent entre autres, à promouvoir des valeurs morales, familiales, à faciliter le mariage selon les textes islamiques, à combattre la prostitution et la stigmatisation. Aussi, ils s'engagent à aider le gouvernement à lutter efficacement contre les IST et le VIH/Sida. Selon le président de la CIALIS, El Hadj Moussa Semdé, la journée de réflexion consiste non seulement à faire un briefing des activités de trois mois, mais à sensibiliser les leaders de la religion sur le fait que le Sida n'est pas une fatalité, ni une malédiction divine. «Nul n'est épargné du Sida, ses modes de transmission sont divers et tout le monde peut en être victime», a souligné M. Semdé, avant d'appeler tous les leaders musulmans à se mobiliser contre le Sida et à soutenir les personnes déjà atteintes.

Le président Kanazoé s'est dit satisfait des activités déjà menées par la CIALIS. Il leur a réaffirmé l'engagement de la Communauté musulmane à lutter contre cette pandémie du Sida.
Collections
Sidwaya