Congrès de l'ABCI : appel à la concertation religieuse

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Congrès de l'ABCI : appel à la concertation religieuse
Créateur
Adama Drabo
Editeur
Le Pays
Date
17 août 1995
Résumé
L'Association burkinabè pour la culture islamique a clos les travaux de son deuxième congrès le 5 août dernier au Centre culturel libyen.
Couverture spatiale
Ouagadougou
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Source
Archives Le Pays
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
L'Association burkinabè pour la culture islamique a clos les travaux de son deuxième congrès le 5 août dernier au Centre culturel libyen.

Ce Congrès a permis à l'Association burkinabè pour la culture islamique de réformuler les travaux de l'association dans son unique devoir, de développer la culture islamique et de favoriser l'agrandissement du cercle islamique. L'Association burkinabè pour la culture islamique a pour but entre autres, la recherche d'union entre les frères musulmans, la relance de la solidarité, la fraternité, la coopération et la compréhension afin d'éviter la divergence, la division et la séparation comme le stipule le saint Coran : “Unissez-vous dans l'union, voie tracée par Allah et ne vous séparez pas”.

Pour atteindre cet objectif, l'Association organise des cours pour jeunes, femmes et vieux à travers les mosquées, les écoles de la ville de Ouagadougou et dans les provinces.

Au cours de ce Congrès, les membres ont procédé à la dissolution du bureau provincial et ont conduit Hamidé Ouédraogo à la tête de l'association.

En rappel, l'Association burkinabè pour la culture islamique est née le 8 novembre 1986 sous l'appellation Association des jeunes musulmans. Ces activités sont axées sur l'enseignement religieux islamique, sur l'enseignement de la langue arabe aux jeunes et sur la recherche de relations fraternelles avec les autres confréries religieuses du pays dans le but de redonner à l'Islam son harmonie.
Collections
Le Pays