Quand l'Amérique rencontre l'Islam au pays

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Quand l'Amérique rencontre l'Islam au pays
Créateur
Dabadi Zoumbara
Editeur
Le Pays
Date
3 novembre 2010
Résumé
Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique au Burkina, Thomas Dougherty, a rendu une visite de courtoisie aux représentants de la communauté musulmane du Burkina le 3 novembre 2010, à la grande mosquée de Ouagadougou. Il était accompagné de ses collaborateurs dont Mélamie Zimmerman, conseiller des affaires politiques et militaires, le lieutenant-colonel, Patrick Bruce, chargé de la coopération militaire et Chad W. Morris, directeur de la communication du centre culturel américain. A cette occasion, un don de 25 cartons de vêtements a été fait à la communauté musulmane.
Couverture spatiale
Ouagadougou
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique au Burkina, Thomas Dougherty, a rendu une visite de courtoisie aux représentants de la communauté musulmane du Burkina le 3 novembre 2010, à la grande mosquée de Ouagadougou. Il était accompagné de ses collaborateurs dont Mélamie Zimmerman, conseiller des affaires politiques et militaires, le lieutenant-colonel, Patrick Bruce, chargé de la coopération militaire et Chad W. Morris, directeur de la communication du centre culturel américain. A cette occasion, un don de 25 cartons de vêtements a été fait à la communauté musulmane.

La société civile, en l'occurrence les confessions religieuses, joue un rôle important dans bien des domaines dont celui de la paix. C'est pourquoi l'ambassadeur des Etas-Unis d'Amérique, au Burkina, Thomas Dougherty, a estimé nécessaire de rencontrer la communauté musulmane du Burkina, pour des échanges constructifs. "Tant que la relation entre hommes, entre peuples, entre pays est définie par nos différences et non par nos similitudes, alors, nous resterons à jamais des étrangers. Si par contre, nous prenons le temps et la peine d'apprendre à nous connaître, à échanger, à dialoguer, alors, nous réaliserons très vite que plus de choses nous unissent que ne nous séparent", a déclaré l'ambassadeur Thomas Dougherty. Paraphrasant le président Obama, il a confié que l'Islam fait partie des Etats-Unis. "Mon pays partage avec les musulmans, des valeurs fondamentales similaires...sinon, identiques", a-t-il ajouté. Il a déclaré que son pays compte de nos jours, près de 7 millions d'américains musulmans, et plus de 1200 mosquées à travers le pays. Il n'y a pas un Etat en Amérique sans mosquée, a-t-il renchéri.

"Nous sommes justement ici aujourd'hui car un même souci nous unit : le souci de pourvoir aux besoins des plus démunis". L'ambassadeur des USA a laissé entendre que la communauté diplomatique américaine mais aussi des américains basés à AFRICOM en Allemagne, se sont unis en faveur des plus nécessiteux de Ouagadougou.

"L'Islam est une religion de tolérance et de paix"

Les relations entre l'Islam et l'Amérique ont été fort troublées ces dernières années, pour ne pas dire tendues. La visite de l'ambassadeur à la communauté musulmane, ne vise-t-elle pas à rapprocher les deux parties ? Pas forcément, fera savoir Thomas Dougherty. Pour lui, c'est une question de similitudes. L'Islam est une religion de tolérance et de paix, deux valeurs que prône l'Amérique ; d'où le besoin de mettre en exergue ces valeurs, a-t-il justifié.

La communauté musulmane, pour sa part, a loué la visite de l'ambassadeur. Pour le secrétaire général (SG), de la communauté musulmane du Burkina, Moussa Siemdé, cette visite va raffermir les liens d'amitié entre le peuple américain et celui du Burkina. Selon le SG, depuis 2006, l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique accompagne la communauté musulmane dans la promotion de la tolérance et de la paix. La culture de la tolérance et du dialogue social, fait partie des préoccupations majeures de l'Islam, a-t-il confié.

Les responsables de la communauté musulmane, à savoir le vice-président de la communauté musulmane du Burkina, El hadj Amadou Pitroipa, la présidente des femmes de la communauté musulmane, Hadja Aïssata Traoré, ont vivement remercié l'ambassade des Etats-Unis pour le don de vêtements. Les portes des musulmans sont ouvertes aux Américains, ont-ils signifié à l'ambassadeur en souhaitant que les portes des Américains leur soient également ouvertes.

C'est par des bénédictions que les musulmans ont clos les échanges avec leur hôte. Ces bénédictions ont été prodiguées par le cheick Mahamoudou Bandé, président des affaires islamiques du Burkina. Il a surtout demandé à Allah de rendre l'Amérique qui constitue la première puissance mondiale, plus tolérante et prospère afin qu'elle puisse enseigner la paix dans le monde.
Collections
Le Pays