Une mosquée pour la communauté Hamadiya

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Une mosquée pour la communauté Hamadiya
Créateur
Mamoudou Traoré
Editeur
Le Pays
Date
16 mars 2011
Résumé
Le haut-commissaire de la province de la Comoé, Casimir Séguéda, a inauguré le vendredi 25 février 2011 à Diarabakoko une mosquée pour la communauté Hamadiya de la localité. Conférence et prières de bénédiction ont marqué cette cérémonie qui a connu une grande mobilisation des fidèles musulmans.
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
Le haut-commissaire de la province de la Comoé, Casimir Séguéda, a inauguré le vendredi 25 février 2011 à Diarabakoko une mosquée pour la communauté Hamadiya de la localité. Conférence et prières de bénédiction ont marqué cette cérémonie qui a connu une grande mobilisation des fidèles musulmans.

Le vendredi 25 février 2011 a été un jour de joie pour l'imam Boureima Sanogo et les fidèles musulmans de la communauté Hamadiya de Diarabakoko dans la province de la Comoé. La raison est que la mission Hamadiya intervenant au Burkina Faso leur a offert ce jour une mosquée dans laquelle ils pourront dorénavant accomplir leurs actes d'adoration divine. « Dans un passé récent, nous nous retrouvions sous un hangar pour prier. Avec cette mosquée, nous serons dans de bonnes conditions pour adorer notre créateur. », s'est rejoui l'imam Sanogo après avoir reçu les clefs de la mosquée construite sur un espace d'environ un hectare.

Venu transmettre les salutations de madame le gouverneur de la région des Cascades ainsi que celles de l'Administration, le haut- commissaire de la Comoé, Casimir Séguéda, a fait savoir aux fidèles de la communauté Hamadiya de Diarabakoko que le Burkina Faso est un pays laïc dans lequel le rôle de l'Administration est d'accompagner toutes les personnes ressources qui peuvent contribuer à la préservation de la paix sociale. « Cette mosquée doit renforcer votre foi et c'est ce qui va préserver la paix sociale, la tolérance et la solidarité entre les communautés. », leur a-t-il dit. La coupure du ruban symbolique est intervenue après une conférence donnée par Halid Mahmoud, le chef missionnaire de la communauté Hamadiya du Burkina Faso. Celle-ci a porté sur les fondamentaux de l'islam. Après la visite du joyau, les fidèles se sont attelés à la toute première prière du vendredi au cours de laquelle ils ont fait des bénédictions pour que la région des Cascades et le Burkina tout entier connaissent toujours la paix.
Collections
Le Pays