Organisation du Hadj 2008 : sept agences retenues

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Organisation du Hadj 2008 : sept agences retenues
Créateur
Séni Dabo
Editeur
Le Pays
Date
8 juillet 2008
Résumé
Le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), Clément Sawadogo, a animé une conférence de presse dans l'après-midi du 7 juillet 2008 à son cabinet à Ouagadougou. Au menu : les nouvelles dispositions prises pour l'organisation du pèlerinage annuel à La Mecque (hadj) qui mettent en première ligne le privé. A partir de cette année, l'organisation de ce pèlerinage devient une affaire des agences de voyage. Pour la présente édition, elles sont sept, retenues à l'issue d'une sélection sur dossier, à organiser le hadj.
Couverture spatiale
Ouagadougou
Arabie saoudite
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
Le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), Clément Sawadogo, a animé une conférence de presse dans l'après-midi du 7 juillet 2008 à son cabinet à Ouagadougou. Au menu : les nouvelles dispositions prises pour l'organisation du pèlerinage annuel à La Mecque (hadj) qui mettent en première ligne le privé. A partir de cette année, l'organisation de ce pèlerinage devient une affaire des agences de voyage. Pour la présente édition, elles sont sept, retenues à l'issue d'une sélection sur dossier, à organiser le hadj.

L'organisation du hadj n'est plus l'affaire ni du gouvernement, ni de la communauté musulmane du Burkina. Tirant leçon des ratés des éditions antérieures du pèlerinage à La Mecque, l'Etat qui, entre-temps, a voulu reprendre la main dans l'organisation, a finalement décidé de libéraliser celle-ci. Désormais, elle sera l'affaire des agences de voyage et de tourisme. Les conditions à remplir par ces dernières pour organiser le hadj ont été au centre d'une conférence de presse animée par le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), Clément Sawadogo, à son cabinet dans l'après-midi du 7 juillet 2008. Dans sa déclaration liminaire, le MATD a d'abord détaillé les conditions à remplir par les agences pour avoir l'agrément, donc l'autorisation d'organiser le pèlerinage.

Ces conditions, pour rappel, ont été fixées par arrêté ministériel daté du 13 juin 2008 portant cahier des charges de l'organisation du pèlerinage à La Mecque, édition 2008. Ainsi, pour avoir l'agrément, il faut être une agence régulièrement inscrite au registre du commerce, attester de sa capacité à organiser le hadj, prouver que l'on peut mobiliser au moins 300 pèlerins. Il faut également être en mesure d'assurer le transport aller-retour des pèlerins et leur mobilité en Arabie saoudite, assurer l'encadrement des pèlerins tant au Burkina qu'aux lieux saints (60 places d'encadrement ont été accordées au Burkina cette année, selon le ministre), obtenir les passeports et les visas (le Burkina en a demandé 4 000 cette année à l'Arabie saoudite) pour les pèlerins, etc. Une autre condition importante est le suivi sanitaire pour lequel il est fait obligation à toute agence désirant convoyer des pèlerins de disposer d'un médecin et d'un infirmier lorsqu'elle arrive à recruter 300 candidats et d'un médecin et de deux infirmiers pour un effectif double. Une fois le pèlerinage terminé et les candidats rentrés chez eux, toute agence accréditée dispose d'un délai maximum de 60 jours pour déposer un rapport d'activités auprès du ministère chargé des cultes.

En cas de défaillance, de non-respect du cahier des charges, il existe des sanctions, a prévenu le ministre Sawadogo. Il s'agit essentiellement de la suspension temporaire pour une ou plusieurs éditions du hadj, l'exclusion définitive de l'organisation du pèlerinage. Et il y a lieu de savoir que 3 suspensions entraînent une exclusion définitive.

Après avoir donné les conditions d'organisation, le MATD a porté à la connaissance des journalistes les agences qui ont été retenues, après examen de dossiers, pour convoyer cette année des pèlerins sur les lieux saints de l'Islam. Sur 9 agences qui ont postulé, la commission interministérielle qui a statué sur les dossiers a retenu 7 (voir encadré). Leurs agréments datent tous du 13 juin 2008.

La 2e partie de la conférence à laquelle ont assisté des représentants d'agences de voyage ou de tourisme a été consacrée à la réponse aux questions des journalistes. Combien le billet d'avion va-t-il coûter cette année pour le hadj ? En réponse à cette question, le ministre Sawadogo a dit que le prix du billet est fixé librement par chaque agence. La concurrence sera jouée à fond. Toutefois, des garde-fous ont été mis à travers le cahier des charges pour éviter les ententes, l'escroquerie, a ajouté le ministre. Y a-t-il un timing déjà arrêté ? "L'administration fait tout pour ne pas être source de retard dans l'organisation du hadj", a répondu le MATD, avant d'ajouter que toutes les opérations doivent être bouclées au moins 1 mois avant le départ effectif des pèlerins. Il a fait savoir que les agences retenues ont déjà commencé le travail de prospection sur le terrain.

ENCADRE

Les agences retenues

- STMB Tours

- Lanko Tours SARL

- Labaïka Voyage

- Faso Services SARL

- Agence générale de commerce et de l'industrie /Armelle Voyages

- Zindi Voyages & Services

- Agence de voyage et de tourisme Song Taaba
Collections
Le Pays