Un don de sang pour sauver des vies

Contenu

Classe de ressource
Text
Titre
Un don de sang pour sauver des vies
Créateur
Hamadi Baro
Editeur
Le Pays
Date
10 février 2010
Résumé
A l'occasion du 40eme jour de l'achoûra, le bureau régional du Centre (BR/C) de l'association islamique Al Mawadda a organisé une journée de réflexion placée sous le signe de "Pourquoi commémore-t-on achoûra ?". C'était le 7 février 2010 au siège de la dite association sis au secteur 28 de Ouagadougou.
Couverture spatiale
Ouagadougou
Médine
Droits
In Copyright - Educational Use Permitted
Langue
Français
Contributeur
Frédérick Madore
contenu
A l'occasion du 40eme jour de l'achoûra, le bureau régional du Centre (BR/C) de l'association islamique Al Mawadda a organisé une journée de réflexion placée sous le signe de "Pourquoi commémore-t-on achoûra ?". C'était le 7 février 2010 au siège de la dite association sis au secteur 28 de Ouagadougou.

A l'instar des musulmans chi'ites du monde, le 40e jour de l'achoûra a été commémoré par le bureau régional du centre de l'association Al Mawadda sous la forme d'une journée de réflexion. Cette journée a connu la participation de 153 élèves et étudiants au siège de ladite association sis à Dassasgho.

Communément appelé "Zambendé", "Djomeiné" ou "Hâram" respectivement dans nos langues nationales mooré, dioula et fulfuldé, Achoûra est le 10e jour du 1er mois lunaire Mouharram. Il a marqué en 680 après J.C l'assassinat du petit-fils chéri du prophète de l'Islam al Houssein (Paix et salut sur lui) par l'armée omeyyade du Calife Yazid de l'époque à Karbalâ en Irak.

Selon le conférencier Seyyid Kassim Houssein, fondateur du Lycée Privé Daroul Houda "l'événement de Karbala, la captivité des femmes et des enfants de la famille du prophète, leur déplacement de ville en ville comme prisonniers et ennemis de l'Islam étaient le symbole de l'indignité de Yazid. Les discours de Zeynab soeur cadette d'al Houssein (A) et de Ali Zaynoul Abidîne 4e Imam après père Al Houssein divulguèrent tous les crimes de ce Calife". La caravane des rescapés de Karbala de retour à Médine suite à leur libération en Syrie a fait escale au lieu de la tragédie le 40e jour pour une visite pieuse (Ziyâra) de la tombe d'Imam Houssein (A). Depuis lors, les membres de la famille du prophète (Ahl ul Bayt) et leurs adeptes ne manquent pas ce rendez-vous de Karbala. "La visite pieuse du 40e jour de l'achoûra fait partie des cinq (5) signes d'un croyant", a dit le 11e Imam al Askari (A).

Pour Zakaria Yiogo, président du BR/C, le martyre de l'Imam Houssein (A) a été une victoire de l'Islam vrai sur l'Islam faux, de la vérité sur le mensonge et du spirituel sur le matériel. "De nos jours, des millions de musulmans se remémorent chaque année ce récit tragique pour que personne n'oublie les objectifs nobles du soulèvement d'Al Houssein (A) : la liberté et suivre les traces de son grand-père le prophète Mouhammad" a conclu le conférencier. Les participants ont également suivi avec beaucoup d'intérêt des communications sur la Sainte famille du prophète dans le Coran et les Hadith ; et l'importance de la visite des tombes (Ziyâra), des invocations (do'a) et de la demande d'intercession du prophète et des Saints Imam (Tawassul) pour le pardon de nos péchés et la satisfaction de nos besoins auprès de Dieu.

Cette journée a été ponctuée par un don de sang pour sauver des vies humaines et des cantiques en l'honneur du prince des martyrs al Houssein (A).
Collections
Le Pays